Transparences

Temps de lecture : 3 heures et 10 minutes

AYERDHAL

Au Diable Vauvert

1985, Berlin, Ann X, 12 ans, assassine ses parents, attachés culturels américains, et un couple de leurs amis avec un sabre japonais. L’enquête établit que l’adolescente, quasi analphabète, a agi en état de démence après plusieurs années de sévices sexuels. Soignée plusieurs mois dans une clinique psychiatrique, Ann est ensuite placée dans un établissement spécialisé qui prend en charge l’éducation d’enfants inadaptés. 1988, Fribourg, Ann X, 15 ans, égorge un éducateur et en blesse grièvement trois autres avec un sabre. En fuite durant huit semaines, elle est finalement arrêtée par les carabiniers à la frontière italienne, alors qu’elle vient de sectionner une main du routier qui l’a prise en stop. L’enquête établit que l’éducateur égorgé la poursuivait de ses assiduités et que les trois autres (à son sens coupables d’avoir fermé les yeux sur les agissements de leur collègue) ont été blessés tandis qu’ils tentaient de la maîtriser. De son côté, le routier affirme ne lui avoir fait que des avances orales, ce qu’elle ne nie pas (mais elle refuse de s’exprimer). Jugée irresponsable et dangereuse, Ann est internée près de Lugano dans une maison pénitentiaire à vocation psychiatrique. Elle en disparaît quelques années plus tard sans laisser de traces. 1998, Lyon, Stephen Bellanger, brillant diplômé en psychologie criminelle, intègre Interpol. Ayant pour tâche de compulser toutes les affaires non résolues d’assassinats multiples des vingt dernières années en Europe et dans les états américains, ses recherches le conduisent très vite à s’intéresser au dossier Ann X… ou plutôt aux multiples lacunes de son dossier. Tandis qu’Interpol lance un mandat international et que les polices resserrent l’étau autour de la jeune femme, lui, entre l’hypothèse d’une Nikita en cavale ou d’un Hannibal Lecter en jupon, se prend à douter de ses propres conclusions…

Informations légales : prix de location à la page 0,0075€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur. L'offre SNCF e-LIVRE est gratuite et n'engage aucune dépense pour l'utilisateur.