Oblomov

Temps de lecture : 2 heures et 35 minutes

Ivan Gontcharov

Romans.ys

Attention, la présente édition - Édition Librairie Didier et Cie Paris 1877 - reprise du site Gallica, ne correspond pas au texte intégral, apparemment (ainsi, la version intégrale traduite par Luba Jurgensen et parue chez L'Âge d'homme en 1988, est un livre de 475 pages...)Extraits de la préface de Jacques Catteau (Éditions L'Âge d'homme) :Avec Oblomov (du russe «oblom», «cassure», ou «oblomok », «tesson», «débris»), Ivan Alexandrovitch Gontcharov (1812-1891), l'un des fondateurs du roman réaliste russe, façonne un personnage mythique de la littérature et un caractère connu de tous les écoliers depuis le début du siècle. À l'opposé de l'Onéguine de Pouchkine ou du Petchorine de Lermontov, Oblomov ne se bat pas, ne voyage pas, ne monte pas et ne séduit pas. Son arme c'est la robe de chambre douillette. Ses péchés? L'alcool et surtout la gourmandise. Paru en 1859, deux ans avant que le tsar n'abolisse le servage en Russie, Oblomov est un roman délicieusement moderne, nous narrant avec humour la disparition des petits propriétaires terriens dépassés par la nouvelle élite des hommes d'affaire.Le personnage d'Oblomov est drôle et terrifiant. Cet homme qui n'a pas quarante ans est un propriétaire terrien installé à Saint-Petersbourg, loin de ses terres et des quelques centaines d'âmes qui lui appartiennent. Son domaine va mal et il devrait se rendre dans son pays, en Oblomovska - le pays de cocagne où les parents et les grands-parents du héros coulaie

Informations légales : prix de location à la page 0,0011€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur. L'offre SNCF e-LIVRE est gratuite et n'engage aucune dépense pour l'utilisateur.