La Mafia à Hollywood

Temps de lecture : plus de 4 heures

Tim Adler

Nouveau Monde éditions

Dès la Prohibition, la Mafia américaine s'est intéressée de près à Hollywood, et a racketté aussi bien les exploitants que les studios. Opposant une résistance toute symbolique, les grands patrons des studios ont accueilli presque à bras ouverts les Al Capone, Lucky Luciano ou plus tard Sam Giancana dans la jet set hollywoodienne. Pour la première fois, cet ouvrage raconte l'histoire de ces liaisons dangereuses.On croisera dans ces pages des noms bien connus dont la carrière a été soutenue par la Mafia : Frank Sinatra, Dean Martin… Les grands patrons des studios ont accueilli presque à bras ouverts les Al Capone, Lucky Luciano ou plus tard Sam Giancana dans la jet set hollywoodienne. Ainsi commençait le jeu malsain d'une fascination réciproque, qui a produit et influencé un nouveau genre : le film « mafieux » nourri aux meilleures sources comme on l'apprend ici, de Scarface au Parrain. Pour la première fois, cet ouvrage raconte l'histoire de ces liaisons dangereuses. On apprend comment Joe Kennedy, père de JFK et propriétaire du studio RKO, a fait d'excellentes affaires avec la Mafia ; quelles grandes stars du petit écran ont « bibliquement » connu les « parrains » mafieux (telle Lana Turner, qui tua elle-même son gangster d'amant) ; ou encore comment certains de ces parrains se sont eux-mêmes aventurés dans la production. C'est par exemple une « famille » mafieuse qui a financé le premier grand succès du porno, Gorge profonde, qui fut aussi le film le plus rentable de l'histoire ! On croisera dans cet ouvrage des noms bien connus dont la carrière a été soutenue par la Mafia : Frank Sinatra, Dean Martin… ou Steven Seagal, mais aussi des stars mêlées malgré elles à des affaires mafieuses comme Kim Novak, maîtresse de Sammy Davis Jr, ou Marilyn Monroe surveillée par le FBI pour ses accointances supposées. Dans les années 1970 et 1980, plusieurs grands studios comme Warner ou Universal continuent à entretenir des liens étroits avec la Mafia. Et, dans les années 1990, le financier Giancarlo Parretti, un protégé de la Mafia sicilienne, s’offre même le luxe de racheter la MGM, avec de l’argent provenant en partie de la Mafia, en partie du Crédit Lyonnais…

Informations légales : prix de location à la page 0,0160€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur. L'offre SNCF e-LIVRE est gratuite et n'engage aucune dépense pour l'utilisateur.