Avenue des mystères

Temps de lecture : plus de 4 heures

John Irving

Le Seuil

Lors d'un voyage aux Philippines, Juan Diego Guerrero, écrivain américain célèbre et vieillissant, revit en rêves récurrents les épisodes de son adolescence au Mexique, à la lisière de la décharge publique de Oaxaca où lui et sa sœur Lupe ont grandi.

Infirme depuis le jour où une voiture lui a écrasé le pied, Juan Diego a en outre le cœur fragile; il prend régulièrement des bêtabloquants, qui le protègent des émotions, et occasionnellement du Viagra, car on ne sait jamais...

Des émotions, il en aura tout au long de son périple, notamment avec Miriam et Dorothy, mère et fille aussi désirables qu'inquiétantes.

Ballotté d'hôtels en aéroports, Juan Diego se remémore entre autres la mort de sa mère, femme de ménage chez les jésuites et prostituée à ses heures, " tuée " par une statue géante de la Vierge Marie; son adoption par un couple improbable rencontré dans un cirque, où son destin et celui de sa petite sœur extralucide basculent. Marqué par le hasard et l'inéluctable, ce destin s'accomplira peut-être dans une modeste église au fin fond d'un quartier pauvre de Manille.

Dépaysement assuré dans ce récit jubilatoire et débridé, qui se teinte de gravité lorsqu'il aborde les mystères insondables de la condition humaine.

John Irving, né en 1942, a vécu en Nouvelle-Angleterre avant de s'installer au Canada. Depuis la parution du Monde selon Garp, qui l'a propulsé en 1978 sur la scène littéraire internationale, il accumule les succès tant auprès du public que de la critique. Son œuvre est traduite dans une quarantaine de langues. Avenue des mystères est son quatorzième roman.

" Chez ce conteur prodigieux, le réalisme se grime d'une fantaisie congénitale et l'extravagance baroque atteint des sommets improbables. " –; The Boston Globe

Traduit de l'anglais (États-Unis) par Josée Kamoun et Olivier Grenot

" L'auteur n'a pas son pareil pour orchestrer les catastrophes en cascade au carrefour du hasard et de la destinée. " –; The Washington Post

" John Irving sème une royale panique dans sa galerie de portraits colorés et nous tient en haleine du début à la fin. " –; Seattle Times

" Poignant, drôle et engagé : John Irving tel qu'en lui-même. " –; The Toronto Star

" Tout y est : le travesti, le cirque, l'orphelinat, la fille qui ne parle pas comme tout le monde, l'accident de voiture, le père, les bizarreries de la religion. Pour la plus grande joie des fidèles qui retrouveront les rythmes familiers et les ingrédients de toujours dans une combinatoire neuve. " –; Newsday

" John Irving est un magicien qui montre au public comment le lapin sort du chapeau. Il nous brosse le tableau d'un milieu où l'anormal est quotidien, où la marge occupe le centre, et où l'imprévu nous attend au tournant. " –; Pittsburgh Post Gazette

Josée Kamoun a traduit plus d'une trentaine d'ouvrages, dont de nombreux romans de John Irving, Philip Roth, Jonathan Coe et Richard Ford, ainsi que le rouleau original de Sur la route, de Jack Kerouac.

Après une carrière dans la communication, Olivier Grenot consacre désormais l'essentiel de son activité à la traduction littéraire. Avenue des mystères est sa troisième cotraduction avec Josée Kamoun pour les Éditions du Seuil.